Carreau

L’américaine

Bromont

2017

Spacieuse et écoénergétique

C’est dans un paysage de plaine, plat et peu boisé, que cette unifamiliale écoénergétique de style Prairie a trouvé son nid.

Fragmentée en plusieurs volumes de différentes hauteurs, la résidence comporte des enclaves où l’aménagement paysager s’infiltre et agrémente les espaces intérieurs de végétation. Le corps principal de la demeure, où l’on retrouve les aires de vie, se déploie sur l’axe avant-arrière et domine l’ensemble de la construction.

À l’est, les chambres à coucher, les salles de bain et l’entrée secondaire accompagnent les visiteurs vers l’arrière de la maison. C’est là, en retrait, que se situent les garages. Plus bas, complètement à l’arrière, le garage pour le véhicule récréatif fait contact avec le boisé naturel.

L’aménagement paysager joue un rôle clé au niveau de l’impact écologique du projet. La plantation de végétation indigène limite la consommation d’eau et l’utilisation de pavage percolant permet de drainer une partie des eaux pluviales. L’eau de ruissellement des toitures est dirigée vers un vaste bassin de rétention et sera réutilisée pour l’arrosage des végétaux.

Au niveau écoénergétique, un système de géothermie fournit l’énergie nécessaire au chauffage et à la climatisation. Des panneaux solaires constamment exposés à la course du soleil supportent une demande secondaire en énergie. Des batteries Tesla font office de génératrices en cas de coupure de courant.

Des fonctions telles que la serre, la piscine intérieure et le garage du véhicule motorisé sont habituellement des éléments d’aménagement paysager. Or dans ce cas-ci, ces éléments ont été intégrés à l’architecture du bâtiment à la demande du client, ce qui permet de concentrer les activités et de réduire du même coup l’empreinte écologique au sol.

LP architecture + design